Covid : où en est l’épidémie en Dordogne ?

Le taux d’incidence continue de baisser, même si le nombre d’hospitalisés reste très élevé

« La circulation du virus ralentit encore en Nouvelle-Aquitaine », signale l’Agence régionale de santé (ARS) dans son dernier communiqué. Le département de la Dordogne suit cette baisse. Au jeudi 23 septembre, le taux d’incidence était de 31,1 cas positifs pour 100 000 habitants (46,1 au niveau de la région). Le taux de positivité des tests, tous types confondus, n’est plus que de 0,95 %.

Le nombre de personnes en réanimation a continué à chuter. Sur l’ensemble de la Dordogne, il n’y a plus que quatre personnes placées en soins critiques en raison du Covid. 219 personnes sont passées par ces services depuis le début de l’épidémie en mars 2020. En tout, 261 personnes sont décédées en milieu hospitalier, soit 16,9 % des hospitalisés.

Le seul chiffre préoccupant est celui des hospitalisations. Samedi 25 septembre, il y avait encore 98 personnes hospitalisées pour cause de Covid en Dordogne, ce qui en fait le département de Nouvelle-Aquitaine le plus touché par rapport à son nombre d’habitants (400 000). Il y en avait 163 au plus fort de l’épidémie, en février 2021. L’âge élevé de la population périgourdine serait l’une des explications.

Concernant la vaccination, au jeudi 23 septembre, 76,3 % de la population périgourdine avaient reçu au moins une dose, 73,5 % les deux.